bandoPAGEsite

Ce joli mot tout en douceur et en nuance, nous vient de Arielle Adda. Une des pionnières à s'être intéressée, dans les années 1970, à ces enfants qui malgré leurs étonnantes capacités ne "réussissent" pas à l'école. Le terme surdoué ne lui plaisant pas, non seulement à l'oreille mais aussi à cause de sa connotation, elle a préféré parlé d'enfants doués, et a créé le mot douance.
La douance c'est un fonctionnement propre à certaines personnes chez qui le raisonnement intellectuel se fait en arborescence, en combinant naturellement plusieurs aires de travail du cerveau + en même temps une hypersensibilité des sens + en même temps un accès à une mémoire analogique gigantesque + toujours en même temps à des valeurs d'intérêt global (le tout à des intensités et densités variables d'un individu à l'autre, mais aussi, pour le même individu, d'un moment à un autre, d'une situation à une autre).

Préambule

La pensée humaine se caractérise par deux modes de fonctionnement différents:

- neurogaucher (autour de 70 % de la population) : séquentiel, spécialisé, logique linéaire.

- neurodroitier ( hypersensible, à Haut Potentiel, multipotentialiste, zèbre, enfant intellectuellement précoce. ) : émotionnel, multifacettes, arborescent et hyparacuité polysensorielle.

Ces deux fonctionnements sont aussi différents l'un de l'autre que le fait d'être un homme ou une femme. Et il n'existe pas de chirurgie pour se transneuromodifer.

La différentiation se fait in utero, à 8 semaines, bien avant la naissance de bébé.

(je travaille sur un article qui expliquera comment évoluent le cerveau du foetus, à partir de sa 8° semaine, selon qu'il soit ou non imprégner de testostérone, dans son bain amniotique).

La suite de mon propos se base sur la structure environnementale et éducative de notre société, en ce qu'elle a  de général et de communément admis comme la norme. Certains de mes commentaires pourraient sembler choquants. Veuillez m'en excuser : je ne souhaite être ni paraître alarmiste, je vous fais part de constatations recensées par les professionnels de santé publique, privée, par les psy-chiatres-thérapeute,-chologues en contact avec cette population.

Autant naître et être neurogaucher n'entraine aucun désagrément à tout ignorer de cette question, autant être né neurodroitier risque de poser problème.

Né sous ce neuromode l'enfant pourra évoluer sereinement et s'épanouir quand il évolue dans une famille réceptive, ou s'il rencontre des enseignants ou des proches aptes à identifier sa nature et à lui proposer un accompagnement pertinent.

Né neurodroitier, non reconnu comme tel, l'enfant risque de subir l'incompréhension générale, et la sienne (comment il se perçoit), vis à vis de son fonctionnement différent de la norme. Il grandira et évoluera du mieux qu'il peut, limité par l'absence de connaissance. Toutes sortes de perturbations risquent de jalonner sa route:
- incompréhension de la part des autres, qui pourront aller de la jalousie à l'agression, du dédain au rejet,
- sentiment d'être fou parce que trop différent de ce qu'il perçoit comme étant la norme,
- adaptation, voire suradaptation pour les filles, pour essayer de coller à la norme,
- troubles alimentaire (obésité), d'addiction (alcool, drogue, sexe),
- .... bien d'autres troubles largement décrits sur d'autres sites dédiés à la douance. 
Voici les plus riches en élément intéressants et pertinents :  
(www.douance.org - - www.douance.be - - http://planetesurdoues.fr/ - - www.talentdifferent.com/ 
 - - http://surdoues.e-monsite.com/ - - )

Notre propos n'est pas de reproduire ces sites mais d'apporter notre aide à ceux qui en ont besoin.

Certes, tous les individus ne sont pas directement ou personnellement concernés par le neuromode droitier. Il est cependant crucial d'avoir conscience que chaque neurodroitier est, peut être, vous-même, votre frère, sœur, conjoint, parent, enfant, ami, collègue, voisin. A noter que certains neurodroitiers vivent très bien et sont heureux sans avoir conscience de bénéficier de ce neuromode. Ils sont cependant rares.
Notre association se propose de sensibiliser toute la population à ce neuromode pour que chaque neurodroitier puisse, si besoin est, enfin se comprendre et s'épanouir. Chaque neurodroitier qui a conscience de son fonctionnement neuromodal peut s'exprimer plus clairement, plus librement. Ainsi, toute la population peut atteindre un niveau de communication plus riche. Cette bonne communication ouvrant la voie à des collaborations sereines, à des relations saines, à une hygiène de vie partagée.


Précisons qu'avant qu'on comprenne qu'être surdoué est "à vie", on qualifiait de "précoces" certains des enfants dont le comportement et les aptitudes ont amené leur entourage adulte à se poser des questions.
Aujourd'hui, on sait que ces enfants sont des neurodroitiers, pour la plupart non contrariés, plus rapides et efficaces. Comparés à leurs pairs, ils ont l'air précoces, c'est ce faux semblant qui a produit cette fausse appellation.

Il existe aussi les neurodroitiers contrariés: ceux qui ont déduit de leurs expériences de vie qu'ils ont le devoir d'inhiber leurs talents pour se fondre dans la masse ou à qui l'entourage impose cette inhibition.

Le but de notre association est de permettre à tous ces êtres, quel que soit leur âge, de se découvrir, de se comprendre et de bien vivre. Un des moyens mis en œuvre est la mise à disposition du public des connaissances liées à ce neuromode.

Pour bien travailler, il nous a cependant fallu se former. 
Non seulement nous sommes en contact étroit avec des spécialistes de la douance, dont une psychologue installée à Hoenheim: Mme Carine GRAVEND.
Nous vous indiquons ci-dessous une partie des ressources utilisées.

Nous attirons votre attention sur le fait que savoir ce que vit un neurodroitier et à quoi cela est du, n'est pas notre but ultime, c'est un moyen. Notre souhait est que toute la population aie connaissance de ce neuromode afin que tous ensemble nous puissions nous comprendre et interagir en toute intelligence, au sens large.

MM

RESSOURCES

Youtube héberge de nombreuses vidéos dont les auteur(e)s traitent le sujet. J'en ai sélectionné certaines et positionné le début de la lecture au moment relatif aux propos que je tiens. Choisissez votre parcours de lecture en vous référant à l'index proposé : 

http://douances.forumactif.org/

Voici l'arborescence dudit forum :

imageSITE

Arielle Adda

Elle est connue pour ses prises de positions relatives aux enfants et adolescents appelés «surdoués», mais qu'elle préfère qualifier de «doués» (à savoir des enfants présentant aux tests psychométriques calibrés des QI élevés, pouvant parfois souffrir de troubles émotionnels et de problèmes d'intégration, particulièrement en milieu scolaire). Elle intervient aussi au sujet des adultes «doués» et de leur parcours.

Dans ses livres, elle aborde des questions relatives aux enfants doués : le milieu familial, les tests (de QI et de personnalité), l'affectivité, les relations avec le milieu scolaire, l'échec scolaire chez les enfants doués non reconnus, etc, et les adultes que sont devenus les enfants doués. Pour elle, l'examen psychologique est basé sur un entretien global avec l'enfant et sa famille, afin d'étudier le développement de l'enfant avec son environnement, ainsi que sur la passation du test de mesure du QI. Elle intervient souvent dans la presse et dans des colloques publics, surtout associatifs.

Certaines interventions sont maintenant publiées sur le site du Gappesm (Groupement associatif de protection des personnes encombrées de surefficience mentale), association axée sur le devenir de ces adultes.

Ecoutez la sur Youtube, dans les vidéos gracieusement mises en ligne par le Collège Latin : ici
Ci-dessous, quelques ouvrages de l'auteure. Les années de parution démontrent la "précocité" de Mme ADDA dans ce domaine.

livresADDA800


mm

mm

Jeanne SIAUD FACCHIN


Née le 26 mars 1957, est une psychologue clinicienne française, spécialiste des surdoués. Elle a été membre du laboratoire d’exploration fonctionnelle cognitive de l’hôpital de la Salpêtrière à Paris. Elle était attachée à l'Unité d’adolescents du professeur Marcel Rufo, à l’hôpital de la Timone à Marseille. Depuis plus de dix ans, elle s’occupe des personnes surdouées, plus particulièrement des enfants. Elle a créé depuis 2003 CogitoZ, les premiers centres français consacrés au diagnostic et à la prise en charge des troubles de l’apprentissage à Marseille, Avignon et Paris.

Découvrez-la en vidéo, sur sa chaîne : ici

Quelques uns de ses ouvrages :

livresFACCHIN800


mm

mm

Monique de KERMADEC

Ecoutez la sur youtube,

Elle tient son propre site, ici.

KERMADEC

µ

µ

Tessa KIEBOOM

POPPEaccompagnerENFANTsurdoue2011oct

Ce livre brosse un portrait équilibré des enfants dits surdoués, expliquant leurs spécificités et comportements. L attitude scolaire de ces enfants étant souvent problématique, l ouvrage explore les causes et solutions possibles et donne des conseils éclairés sur les démarches à suivre et à éviter. Il explique également les avantages et désavantages du passage anticipé et l utilité d un programme enrichi pour ces enfants. En outre, le livre aborde les différents profils d enfants surdoués, établit une approche spécifique pour chaque enfant selon son profil et donne des conseils pratiques pour la vie de tous les jours. Bref, un livre très complet, pratique et facile à lire, destiné aux parents, aux membres de la famille et aux enseignants d enfants surdoués.

Il est indispensable que les professionnels de santé, physique et psychique, se forment et s'informent sur la chimie et le raisonnement du neurodroitier. On ne "soigne" pas ces "patients" comme les patients standards.

Les raisons diverses vous sont clairement, longuement et dans le détail, présentées dans les articles suivants:

Hélène Warrot :

Nécessité de soutenir la créativité et l’individualité du client.

Il est crucial que le thérapeute ne discute pas la façon de voir ou de ressentir du surdoué. Le surdoué va sur un terrain où lui seul peut aller car il est différent.

son article ici

*****************************************

Elaine Jacobsen - traduit par Cécile Bost :

Quand enfin un adulte surdoué rentre en possession d’une identité authentique et débarrassée de ses chaînes, un changement radical intervient, une sorte de « coming out », une révélation de l’individu en pleine possession de ses moyens qui peut respirer librement, créer avec vigueur, et dont les talents peuvent murir sans honte et sans défiance épuisante.

son article ici

*******************************************

Valérie Lafont :

Cet article est une tentative d’approche de l’importance de certaines hormones jouant le rôle de neuro-transmetteurs dans la chimie du cerveau des personnes à haut potentiel et ses implications dans leur vie quotidienne.

Son article ici

____________________________________________________________________

Comment savoir si je suis neurodroitier ?

Des pistes vous sont données sur la partie accessible à tout public sur notre forum : une boîte à outils très performante

_________________________________________________________________

.

En quoi une approche spécifique est-elle indispensable ?

Ce qu'y répond Kazimierz Dabrowsky, psy*** polonais intéressé par la douance,

" Les individus surdoués, comparés aux individus aux capacités moyennes, montrent des signes d’excitabilité intellectuelle accrue. Cette dernière, combinée à l‘hyperexcitabilité émotionnelle et à des dynamismes élevés, laisse présager d’un haut potentiel de développement. Mais il y a une différence entre posséder un plus fort potentiel et l’exploiter.

Il ne tient qu’à nous de préférer la compassion au raisonnement logique, l’acceptation de soi plutôt que l’image de soi, la personnalité idéale à la place du statu quo, et une vie altruiste en lieu et place des jugements moraux. "

article complet ici

**************************************

Le livre de Cécile BOST et Christophe LANCON remporte un vif succès, car il ne fait pas que décrire la souffrance d'un neurodroitier qui s'ignore. Leur propos est très largement illustré des découvertes scientifiques, en neuro-sciences, qui rend tangible l'aspect matériel et visualisable du cerveau.

Cet ouvrage est présenté sur le site de adulte-surdoue.org

BOST

Identifiée comme surdouée à 42 ans, Cécile Bost, diplômée de l'Institut d'études politiques de Paris, est spécialiste du développement économique et de l'aménagement du territoire à Marseille. A la suite du suicide d'un proche, elle entame des recherches sur ce qui fait la spécificité des adultes surdoués. Soutenue dans ses investigations par un psychiatre, le Professeur Lançon, et une communauté de chatteurs eux aussi surdoués, elle parvient enfin à comprendre pourquoi, durant sa vie passée, elle a pu se sentir «pas comme les autres».

S'appuyant sur des recherches effectuées dans les pays où la reconnaissance et la prise en charge du surdon sont bien plus avancées qu'en France, l'auteur raconte son expérience de la différence qu'elle émaille de témoignages d'autres adultes surdoués et propose, dans cette édition augmentée, des pistes pour aller mieux.

ATTENTION

Cette page est en cours de construction.

Nous la publions et mettons à jour régulièrement, afin que vous puissiez dès à présent vous renseigner.